1er dimanche de l’Avent

Homélie du 1er dimanche de l’Avent – Année B – 1er décembre 2017

Lectures : IS 63,16b-17.19b.15-17      Ps 79      1Co 1,3-9     Mc 13, 33-37

Trois pistes pour veiller :

                     Notre Père, ne nous laisse pas entrer en tentation : pas seulement les trois grandes, l’argent, le pouvoir, l’orgueil, mais surtout la tentation de ne pas faire confiance à Dieu, de ne pas croire à sa Parole. L’épreuve de la foi, c’est d’être tenté de se débrouiller par ses propres moyens pour parvenir à ses fins, sans écouter l’Esprit Saint. Isaïe nous propose cette image du potier tirée du livre de la Genèse :  » Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes : nous sommes tous l’ouvrage de ta main « .

                     Les serviteurs reçoivent tout pouvoir pour organiser la maison commune : le travail avec ses horaires décalés, de jour ou de nuit ; l’avenir pour que notre planète nourrisse et fasse vivre tous les hommes ; chacun a sa place quel que soit son âge pour aimer vivre et choisir la vie.

                     Veiller pour accueillir Celui qui vient : celui qui a faim, soif ou froid ; celui qui est malade, fatigué dans sa tête, déçu des autres et de lui-même ; préparer la venue de sa famille, de ses amis en partageant ce qu’il a de meilleur en lui…   C’est l’Emmanuel qui vient !

5′ de silence.

Claude Charvet sj