3ème dimanche de l’Avent

Homélie du 3ème dimanche de l’Avent – Année B – 17 décembre 2017

Lectures : Is 61,1-2a.10-11     Lc 1     1Th 5,16-24     Jn 1,6-8.19-28

                    Il y a comme du harcèlement dans la manière des prêtres et des lévites d’interroger Jean :  » Qui es-tu ? Que dis-tu de toi-même ? Il nous faut une réponse… Pourquoi baptises-tu ?  » Jean ne s’affole pas puisqu’il vient pour rendre témoignage à la Lumière : « Je ne suis pas le Christ. Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : redressez le chemin du Seigneur. Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas; c’est lui qui vient derrière moi. Lui, il baptisera dans l’Esprit Saint  » a-t-on entendu dimanche dernier dans l’Évangile de Marc. Le témoignage de Jean nous permet d’avancer dans la foi   » pour que tous croient en lui  » en mettant en lumière Jésus de Nazareth qui ne peut nous baptiser que si nous nous préparons en redressant nos chemins tortueux…

                    Deux points peuvent nous éclairer en nous appuyant sur Paul et Isaïe :

1. Rendez grâce en toute circonstance parce que vous êtes créés à l’image de Dieu. Comme une icône, il a mis en vous son souffle pour vous être proche. Ne pas avoir peur lorsqu’il faut affronter des vents de force 6 ou des chemins très tortueux. Expérimenter qu’il guérit les cœurs brisés… Même au creux de la nuit ou de la tempête, il vient nous dire  » Confiance, je suis là ! Viens à moi !  » Et de fait nous pouvons chaque jour trouver 2-3 motifs pour rendre grâce parce qu’il nous montre qu’il est présent avec nous… C’est ce travail quotidien de redresser notre chemin : trouver chaque jour le verre à moitié plein et dire MERCI Dieu, Jésus, par Marie…

2. N’éteignez pas l’Esprit : l’Esprit nous permet de quitter la plainte de ne voir que le verre à moitié vide et de discerner la valeur de toute chose, de chaque évènement : quand nous désirons progresser sur le chemin, l’Esprit nous donne courage et force pour aller de l’avant et choisir et pratiquer ce qui est bien. Il nous donne aussi la lumière pour repérer ce qui nous inquiète, nous attriste ; il nous donne son souffle pour écarter les obstacles, les fausses raisons, les manques de confiance… C’est un vrai combat quotidien d’aller de l’avant, de croire que l’Esprit m’est donné pour aller de l’avant et éloigner toute espèce de Mal.

                    Il nous est demandé aujourd’hui de prier l’Esprit de Jésus avec le Notre Père : et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal. Tout cela il le fera, dès aujourd’hui. MERCI Père.

Claude Charvet sj