Homélie de la Fête Dieu – Année C – ND des Anges – Dimanche 29 mai 2016

Légende : Communion à Notre-Dame des Anges

Homélie de la Fête Dieu – Année C – ND des Anges – Dimanche 29 mai 2016

Les enfants, votre communion tombe particulièrement bien. En effet, aujourd’hui c’est la fête du corps et du sang du Christ. On appelle aussi cette fête, la fête Dieu. C’est aujourd’hui que vous allez recevoir Jésus, dans l’eucharistie, pour la première fois. Vous vous y êtes préparés le mieux possible. Les textes de la liturgie du jour vont nous aider à mieux comprendre l’eucharistie que nous allons vivre ensemble mais auparavant je voudrais rappeler avec vous le chemin parcouru.

1 – La première communion et la profession de foi sont une étape sur un chemin de foi

La première communion et la profession de foi ne sont pas un but à atteindre afin d’« avoir tout fait ». Elles ne sont pas un examen final. Elles ne sont pas non plus l’autorisation de passer dans la classe supérieure. La communion que vous allez recevoir et la profession de foi qu’Emile va faire sont une étape sur un chemin de foi.
Cette célébration que nous vivons aujourd’hui entre dans un parcours.

– Deux parmi vous ont participé aux rencontres de l’Eveil à la Foi qui existent, une fois par mois sur la paroisse, pour les enfants de 3 à 7 ans. Vous avez ainsi commencé à participer à des réunions et à des eucharisties plus adaptées à votre âge.

– Depuis le CE2, pour ceux qui font le caté sur la paroisse, vous vous retrouvez chaque semaine pour faire le caté ici, à la paroisse, ou chez vous avec le caté maison. A NDA nous nous retrouvons en trois groupes de caté : CE2, CM1 et CM2 et tous les 15 jours avec François et Marie-Jeanne vous vous retrouvez à l’Oratoire pour chanter et prier. Tout ne s’arrête pas avec l’école primaire.

– La présence de trois jeunes du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes) en est un témoignage. D’autres préfèrent suivre d’autres propositions comme l’aumônerie ou les scouts.

– Parmi les propositions offertes sur la paroisse, la chorale et l’orchestre jeunes sont un vivant témoignage. Cette année pour les ados il y a aussi le groupe « Pizza ciné » qui a démarré.

– Pour vous préparer à la communion vous avez fait la retraite à La Solitude tout près de Bordeaux. Quelques uns ont également participé à la sortie paroissiale à Loyola le week-end du 1er mai.

Après la communion vous allez continuer le cheminement. Vous avez d’autres choses à découvrir. Vous avez appris à connaître Jésus. Il reste encore à découvrir qui est le Père et le Saint Esprit. Je me réjouis qu’Emile puisse faire sa profession de foi au milieu de nous. Cette communion, comme son nom l’indique, est la première communion et en appelle d’autres.

2 – La communion nous unit à Jésus

A l’Eveil à la foi, au caté, au MEJ nous avons appris à mieux connaître et aimer Jésus pour pouvoir marcher à sa suite. Pour vous ce point est une base sur laquelle vous pouvez construire votre vie. Pendant tout le temps de caté nous nous sommes appuyés sur la parole de Dieu tirée de l’Ancien Testament mais aussi du Nouveau.
Il est très important de bien connaître la Bible car la parole de Dieu, reprise aussi dans le chant, nous transforme. Elle dilate notre cœur, nourrit notre prière et notre action. Oui, Dieu vous aime et désire pour vous ce qu’il y a de meilleur. Cet amour que Dieu a pour nous nous invite à l’aimer.
Marcher à la suite de Jésus, aimer Jésus, c’est le chemin qui donne plus de vie. Je me réjouis que vous ayez pu l’expérimenter. Il ne suffit pas de l’apprendre, cela se vit. En regardant ce qui se passe autour de vous, vous pourriez avoir peur. La peur n’est pas de Dieu. Avec Dieu, vous n’avez aucune raison d’avoir peur. Dieu est pour chacun un rempart, une forteresse. Dieu nous dit :« N’ayez pas peur ». Oui, Dieu vous aime. Dieu ne veut pas agir à notre place. Il nous veut libre et nous respecte. De Dieu nous attendons la vie et la joie. Cette joie nous dynamise, nous donne de bonnes idées et du courage. Pour vivre notre baptême nous avons besoin d’être en équipe. Ensemble on se soutient, on s’aide. Un chrétien isolé est un chrétien perdu. Il n’est pas possible de vivre sa foi tout seul !

3 – Par la communion Jésus va renforcer son alliance avec vous

Aujourd’hui, vous allez recevoir l’eucharistie. Avant, lorsque vous veniez à la messe et que vous étiez dans la file de procession, vous croisiez les bras sur le cœur pour demander la bénédiction. Celui qui donnait la communion vous bénissait et par lui Dieu vous bénissait. Aujourd’hui vous allez recevoir le Seigneur en vous. Jésus nous dit : « prenez et mangez, ceci est mon corps ». L’évangile qui nous est proposé est celui de la multiplication des pains, un jour où une grande foule s’était rassemblée autour de Jésus et de ses disciples. Dans cet évangile nous pouvons nous retrouver du côté de la foule qui venait à la rencontre de Jésus, ou bien du côté des disciples.

Si nous nous retrouvons du côté de la foule nous sommes frappés de voir que Jésus ne rejette personne. Il accueille tous ceux qui viennent à lui. C’était vrai il y a deux mille ans. C’est encore vrai aujourd’hui. Aujourd’hui Jésus nous enseigne et nous invite près de Lui. Dans l’évangile que nous avons lu, il nous est dit que Jésus avait guéri tous ceux qui étaient venus à lui. Dans la communion Jésus veut nous donner ce qu’il y a de meilleur pour nous. Il veut nous donner la nourriture qui fait vivre.

Si nous nous retrouvons du côté des disciples, aujourd’hui Jésus vient nous dire « j’ai besoin de toi pour être mon témoin ». Le pape François voudrait que tous les chrétiens soient des disciples-missionnaires. Non point des disciples d’un côté et des missionnaires de l’autre. Il veut que nous soyons les deux à la fois. Il veut que nous soyons tous « disciples-missionnaires ». La tâche semble être au dessus de nos forces. De même qu’avec cinq pains et deux poissons Jésus pu nourrir toute une foule, de même avec le peu de force que nous avons Jésus veut faire de chacun de nous des disciples-missionnaires.
Aujourd’hui, en nous donnant la communion, Jésus nous demande de ne pas le lâcher mais de son côté il s’engage à nous accompagner sur notre route.

 

Christian VIVIEN sj