Veillées de prière

veillée de prière

  • 12 octobre 2017
  • 9 novembre 2017
  • 14 décembre 2017
  • 8 février 2018
  • 8 mars 2018
  • 3 mai 2018
  • 4 juin 2018

Veillées de Prière

   à la paroisse Notre Dame des Anges à Bordeaux

                    Chaque 2° jeudi du mois, de 20 h à 22 h, dans le cadre de la paroisse Notre Dame des Anges à Bordeaux, il est proposé une soirée « Prière » : deux heures de prière qui permettent d’être assez créatifs sur le plan liturgique et d’atteindre des personnes à la fois de la paroisse, des gens du renouveau charismatique, mais aussi des gens que nous ne connaissons pas, qui viennent par le bouche à oreille, les flyers qui sont largement distribués… Quels éléments permettent de dire qu’il y a un vrai bonheur à vivre ces soirées ?

1. Une équipe d’animation plurielle : au départ, il y a eu le désir de ne pas créer un nouveau groupe de prière du renouveau dans la ville (il y en a assez et de différentes obédiences…) mais de permettre à la paroisse d’avoir un temps régulier de prière et d’y inviter les paroissiens. Donc l’équipe est composée d’au moins une personne de la paroisse, de deux jésuites, de membres de l’Eau Vive et du Verbe de Vie ou autres appelés pour leur compétence logistique, musicale, relationnelle… désirant initier à la prière de louange, de demande, de pardon… Une dizaine de personnes qui se réunit tous les mois, si possible 15 jours avant la soirée… On a appris à prier ensemble, à se connaître et à se faire confiance… C’est prenant : on a aligné 18 dates de rencontres (préparation et soirées de prière) dès le mois de juin pour l’année 2017-2018… C’est à ce prix que l’aventure continue et peut porter du fruit…

2. Une créativité dans les propositions : Nous avons une église qui permet d’aménager des espaces de prière très différents sans prendre beaucoup de temps et sans avoir à dépenser trop de muscles… La centralité de l’autel permet de l’utiliser à la fois pour l’adoration (avec éclairage spécial et doré…) et aussi de mettre des icônes, des petites bougies, des coussins pour adorer de façon proche, de déposer des objets, des prières écrites, de recevoir aussi des Paroles de Dieu… On peut utiliser le baptistère en l’ouvrant et en faisant une célébration sur l’eau ou sur le pardon en se déchaussant, en descendant dans le baptistère et en remontant pour un pardon ou une prière des frères… On peut aussi aller dans le chœur de l’église, devant la tapisserie du Christ en croix avec Marie et Jean… se déplacer aussi dans l’allée de la Vierge de Notre Dame des Anges et lui confier notre action de grâce… Nous commençons toujours par une demi-heure de louange. A 20 h 30, il y a un texte biblique suivant le temps liturgique ou la fête, et un enseignement par un des deux jésuites ou une laïque… Quelques fois un témoignage… Puis un temps d’intériorisation et d’adoration devant le Saint Sacrement exposé. Puis, selon les mois et le thème, proposition de confession à un prêtre (il y en a souvent trois…) et de prière partagée avec un couple de laïcs… geste d’imposition des mains… ou temps d’adoration calme avec fond musical et chants intériorisant… Les gens se sentent libres de se déplacer, de venir devant l’autel… calmement… déposant leur fardeau et vivant de la miséricorde.

3. La place de la Prière du Pape : A 21 h 45, on fait entrer l’assemblée dans les intentions de prière du Pape : après avoir déposé les fardeaux et vécu la miséricorde, chacun devient prêt à recevoir une nouvelle mission : prendre en charge la prière que le Pape demande. Un des animateurs peut alors développer les intentions du mois en utilisant les sites de Toulouse et de Rome. Nous entrecoupons les intentions de refrain (souvent marial) pour faire participer l’assemblée… C’est notre façon d’élargir notre assemblée, de participer à ce grand réseau… Nous donnons chaque trimestre le flyer des intentions. Nous leur indiquons aussi le site internet… C’est modeste mais nous tenons à cette ouverture significative. Nous terminons à 22 h par un chant à Marie et une bénédiction…

4. Des fruits ?

                    – Des personnes viennent (on est passé de 15 à une moyenne de 40 à 50 priants en 2 ans), d’âge divers (souvent plus de 40 ans… peu de jeunes… ), de cultures très diversifiées… On est toujours surpris et heureux d’accueillir surtout s’ils viennent pour la première fois… Il se forme une communauté de prière respectueuse des différences de chacun, à l’écoute de la Parole et désirant progresser dans l’expérience de Dieu.

                    – L’équipe d’animation a du plaisir à être bien présente et à inventer quelque chose de simple et nourrissant chaque fois… Il n’y a pas de parcours d’initiation à la vie dans l’Esprit, mais chaque mois nous expérimentons tel ou tel aspect de vie spirituelle. Les participants sortent souvent heureux et apaisés.

                    – La qualité de la « décoration » et des éclairages, mêmes s’ils sont simples, participent à chaque fois à la nouveauté… Pas trop de routine… (tissus, icône éclairée, icône portée par quelqu’un et grande variété de l’atmosphère due à un éclairage plus ou moins « intime » portant à l’intériorité et à la paix).

                    – La prière aux intentions du Pape vient bien comme une ouverture qui décentre de ses propres difficultés personnelles et donne une responsabilité dans la vie de l’Église : on entre dans un réseau universel… On « sent avec l’Église » diraient les jésuites…

                    – La paroisse s’ouvre un peu plus à la miséricorde et à la réconciliation, à des formes différentes de prière, ce qui n’exclut pas les propositions ignatiennes pures et dures : retraites, WE…

Claude Charvet sj