Retour sur le week-end à Loyola

Pour vivre ou revivre le pèlerinage en quelques photos : cliquez sur le lien

Et voici  le récit du week-end par le Père Claude Charvet :

                        Un pèlerinage c’est d’abord un lieu où aller

Loyola : c’est fondateur pour les jésuites et leurs amis : Inigo Lopez de Loyola y est né en 1491 au moment où Christophe Colomb découvre l’Amérique et ouvre l’Europe vers le nouveau monde…On est au coeur du pays basque verdoyant, avec ses vallées qui donnent envie de gravir les sommets; on est au moment où le Moyen âge prend fin avec ses guerres et ses forteresses, où les temps modernes proposent une nouvelle culture bientôt accessible à tous avec l’impression de livres et des universités accueillantes pour une jeunesse avide de nouveautés…La « casa » , maison natale d’Ignace, donne à contempler des murailles médiévales et des murs de briques modernes…un art de vivre vers un monde nouveau…où l’intériorité de l’homme est prise en compte avec ses émotions, son goût pour chercher ce qui permet d’aller davantage vers les autres et vers Dieu…La visite de la « casa » est très bien organisée : par groupe (jusqu’à 40) on entend bien la bande-son, on apprend beaucoup sur Ignace, on monte lentement jusqu’à la chambre de la conversion au troisième étage… On a presqu’envie d’y rester mais la redescente permet de voir d’autres aspects de la vie d’Ignace avec des œuvres peintes, l’histoire de la Compagnie à travers les siècles… Une sorte d’initiation… On ressort assez consolé par cette visite… On a envie de se poser pour en parler ou vraiment se reposer …

                         Un pèlerinage, c’est un moment pour se rencontrer.

Le côté familial avec un bon nombre de familles dans le car ou dans les voitures a été très développé : logement à l’auberge en famille élargie, les personnes plus âgées sont à l’Hôtel Arrupe : en tout 105 personnes se retrouvent à Loyola : pique-nique le samedi midi, répartition par groupe de 8-10 personnes qui peuvent vite faire connaissance, veillée commune sous forme de QUIZ avec à chaque table des enfants ou des jeunes qui écrivent les réponses, chansons avec Karaoké pour attendre les résultats du concours, prix en chocolat qui sont largement partagés entre tous… L’ambiance est bonne, chaleureuse… Claire, l’animatrice du Quiz , fait l’unanimité et distribue bien les récompenses… On n’a plus envie d’aller se coucher… Heureusement on chante avec Joan Baez un magnifie « Kumbaya, my Lord », » Viens avec nous Seigneur »… On peut aller se coucher en paix…même si à l’auberge, le confort est un peu rude et sonore… Après le petit déjeuner, nous montons célébrer la messe à la chapelle d’Olatz, à 20′ à pied : on domine tout le sanctuaire et la ville, il fait beau, la chapelle de la Vierge est magnifique, Ashok préside et fait une homélie en dialoguant avec les enfants : c’est interactif au point que les adultes s’y mettent aussi…On termine en chantant un canon : » Jubilate Deo, Omnis terra, servite Domino in laetitia. Alléluia ! » La joie débordait…On a pris le temps pour redescendre au sanctuaire en papotant, poursuivant les discussions, découvrant des nouveaux paroissiens… Le partage du dessert tous ensemble au soleil, encore des jeux, encore des chants, mais aussi des services pour tout ranger, tout nettoyer, laisser tout propre pour d’autres groupes…qui suivront…MERCI à tous, mais surtout à l’équipe d’animation et à la logistique… MERCI, Dieu, Merci !

                           15 h 45 , il est temps de remonter dans le car et les voitures…Dans le car, le film « Ignace de Loyola, soldat, pécheur, saint » permet de découvrir d’autres aspects d’Ignace, de récupérer aussi de la nuit, de poursuivre la découverte des autres… Un sentiment de bien-être envahit chacun… Quand est-ce qu’on remet cela ?