Nouvelles de la communauté jésuite de Saint Fort à Bordeaux

image_pdf

Nouvelles de la communauté jésuite de Saint Fort à Bordeaux

Les prêtres qui animent avec les laïcs, la paroisse Notre Dame des Anges appartiennent à la communauté jésuite Saint Fort qui regroupe tous les jésuites ayant reçu une mission à Bordeaux.  La communauté se recompose souvent en fin d’année scolaire, au gré des décisions du Provincial (le supérieur général) des jésuites de la Province francophone (France et Belgique). A tous merci.

Ceux qui restent :

Joseph Lacretelle s.j.  Joseph est le doyen de la communauté (né en 1931) et, incroyable mais vrai, il n’a pas quitté Bordeaux depuis 1971 ! Mais il a changé souvent de lieu de vie : grande résidence jésuite à l’ancienne, presbytère de l’église Saint Paul-Saint François-Xavier construite par les jésuites au 17ème siècle et maintenant reprise par les dominicains, chambre individuelle dans le quartier Saint Michel lorsqu’il était prêtre en mission ouvrière, appartement communautaire jésuite en quartier populaire sur la rive droite à Lormont, et enfin depuis 2014, la communauté Saint Fort devenue l’unique lieu d’habitation des jésuites bordelais. Joseph est à la retraite, mais il rend de nombreux services au sein de communauté et à l’extérieur par son accueil pour l’accompagnement, son écoute très fine, sa discrétion, sa joie intérieure qui rassure … Il est la mémoire de la communauté des jésuites bordelais et en écrit l’histoire.

 

Patrice Batantou s.j.  Fidèle à Notre Dame des Anges, Patrice est originaire du Congo Brazzaville.    Après la guerre de décembre 1998, dans le cadre du Service jésuite des réfugiés (JRS), Patrice a dirigé un projet pour aider les populations qui s’étaient réfugiées dans les forêts, à se réinstaller et à réorganiser leur vie. Après un passage à la communauté de Vanves, près de Paris, Patrice est arrivé à Bordeaux dans la communauté Saint Fort et depuis est prêtre référent à Notre Dame des Anges  pour les Epadh de la Croix Rouge et de Talanssa. De plus, Patrice  célèbre souvent les funérailles avec l’équipe d’accueil des familles en deuil.

 

Florian Cazeneuve s.j. Florian est un jeune jésuite qui, dans le cadre de sa formation, est venu l’an dernier pour deux ans à Bordeaux, avec pour mission de participer à l’AFEPT, l’Association pour la Formation et l’Éducation Permanente du collège jésuite Saint Joseph de Tivoli. Il fait également partie, à Notre Dame des Anges, de l’équipe des accompagnateurs du catéchuménat, préparant des adultes au baptême. De plus, il a organisé cette année des exercices spirituels dans le cadre de MAGIS, réseau qui propose aux jeunes de 18 à 35 ans, des équipes, des activités et des outils pour prier, se décider et être accompagnés dans la spiritualité de Saint Ignace de Loyola, fondateur des jésuites.

 

Ceux qui  quittent Bordeaux :

Ashok BODHANA s.j. Après ces trois dernières où, avec les laïcs, il a assuré l’animation du secteur paroissial Notre Dame des Anges – Saint Victor- Sainte Jeanne d’Arc, Ashok est retourné en Inde pour accomplir sa dernière étape de formation jésuite (3ème an). 

 

 

Philippe MARXER s.j. Après avoir œuvré à l’Institut de formation diocésain PeyBerland comme directeur des Etudes théologiques et philosophiques, en lien avec la catho de Toulouse, Philippe rejoint la communauté du Centre Sèvres à Paris. Il continuera à y enseigner, sera responsable (« ministre ») de la gestion économique de l’importante communauté du centre Sèvres et il sera engagé à la vie pastorale et liturgique de l’Eglise Saint Ignace qui jouxte le Centre Sèvres.

 

 

Claude CHARVET s.j.  Supérieur de la communauté Saint Fort, en plus de son engagement important à Notre Dame des Anges, Claude assurait de nombreuses missions à Bordeaux (sur les ondes RCF, aux Chemins ignatiens en Bordelais, au collège jésuite Tivoli…). Il est envoyé dans le diocèse de Saint Denis (93000) où les jésuites ont une présence depuis 25 ans. Claude sera « vicaire » dans l’unité pastorale de Saint Denis Cathédrale-L’Estrée. Ses facilités d’entrer en relation avec les personnes  seront sans nul doute, un atout majeur pour ce changement radical d’environnement social et religieux.

 

Ceux qui arrivent :

Georges Cottin s.j. Georges a été nommé vice-supérieur de la communauté Saint Fort et également, curé à Notre Dame des Anges au sein du nouveau secteur pastoral (Sainte-Eulalie, Saint Nicolas, Sainte Geneviève, Saint Victor, Notre dame des Anges). Georges a fait ses études à Lyon. Très vite il s’est orienté vers la Mission Ouvrière. Il a été 15 ans prêtre ouvrier à Marseille, travaillant dans des entrepôts frigorifiques, avant de partir se ‘réchauffer’ une année au Tchad. Puis Georges est venu une première fois à Bordeaux, dans la communauté de Lormont, et a collaboré au développement de l’Association de Formation et d’Education Permanente de Tivoli (AFEPT). Puis, il a mis ses compétences au service des centres spirituels jésuites, d’abord à Toulouse, puis à Lyon et tout dernièrement encore à Penboc’h dans le Morbihan. C’est en septuagénaire actif et riche de ce parcours varié, qu’il revient à Bordeaux.

 

Hugues DELETRAZ s.j. Hugues au non savoyard, est entré à 32 ans dans la Compagnie de Jésus (les jésuites pour les intimes !) et est ordonné en 1990. Il est venu une première fois à Bordeaux comme directeur de l’AFEPT (Association de Formation et d’Education Permanente de Tivoli ) de 1984 à 1988. Il a beaucoup servi en Afrique dans des camps de réfugiés avec Jesuit Refugees Service (JRS), puis fut au service de l’Assistant du Père Général à Rome et du Maître des novices à Lyon. Ces dernières années, il vivait à Nantes s’adonnant à un travail d’écriture et assurait des accompagnements spirituels. A Bordeaux, il continuera à mi-temps son travail d’écriture et sera un bel apport pour l’accompagnement et l’aide au discernement dans le cadre des Chemins Ignatiens Bordelais (CIB).

Christian HAURY s.j. Christian vient à Bordeaux, à la fois pour être « prêtre coopérateur » à la paroisse Notre Dame des Anges et prêtre référent au collège Saint Joseph de Tivoli, l’établissement jésuite qui va fêter en 2022 les 450 ans de sa fondation à Bordeaux. Christian est entré à 26 ans dans la Compagnie et fut ordonné prêtre en 1987. Depuis 18 ans, il vivait à Lyon et faisait partie de l’équipe d’animation du « Centre Laënnec » qui assure l’accompagnement des étudiants en médecine notamment dans leur réflexion sur les questions nouvelles de bio-éthique.

L’équipe de rédaction avec la précieuse collaboration de Claude Charvet