L’EPIPHANIE

Dimanche 3 janvier 2021 – L’Épiphanie — Année B

Lectures  : Is 60, 1-6         Ps 71          Ep 3,2-3a.5-6                 Mt 2, 1-12

Homélie:

Voici des éléments pour l’homélie de ce jour d’Épiphanie…

A la demande de l’équipe liturgique, l’homélie  se fera en dialoguant avec les enfants assis sur le tapis… Le texte est la trame de fond… On verra comment les enfants s’étonnent à partir du texte de l’épiphanie…

                              Trois mages aux différentes couleurs de peau. Une passion : les étoiles, la carte du ciel, scruter les signes des astres. (la conjonction de planètes comme la semaine dernière avec Saturne) Ce qu’ils ont repéré est tellement extraordinaire qu’ils se mettent en marche vers Jérusalem puisque cela annoncerait la naissance du roi des juifs. La passion pourrait être autre : Musique, Sport, littérature, architecture, solidarité, la fraternité… Ce qui fait se lever et rencontrer d’autres pour partager leurs découvertes sur le sens de tout ce que l’on cherche… parce que Dieu se dit en toute chose…et se laisse trouver.
Cela devient une grande affaire politique : Le roi Hérode est bouleversé : il craint pour son trône. Tout Jérusalem est enflammé par cette nouvelle car il en va de son avenir politique en période d’occupation romaine : ce roi ferait-il partir les romains ?
Le Passage par les Écritures est nécessaire pour bien interpréter le signe de l’étoile : les grands prêtres et les scribes sont mis à contribution comme si cela faisait partie de leur savoir-faire de chercher le sens, les signes de l’action de Dieu et de les interpréter… et ils proposent une réponse trouvée chez les prophètes. Cela va devenir un passage obligé dans la vie de Jésus : en relisant sans cesse la Parole de Dieu comme avec les disciples d’Emmaüs, il nous introduit avec notre cerveau mais aussi avec le cœur à la compréhension que le Messie, le roi des juifs, accomplit les Ecritures ; il montre qu’il y a un lien entre la crèche et le crucifiement, la résurrection de Jésus.
La réponse des mages est exceptionnelle : « Ils se réjouissent d’une très grande joie » ils entrent dans la maison, et trouvent l’enfant et sa mère. Ils se prosternent et ouvrent leurs coffrets et offrent leurs présents :
Or : Jésus se fera serviteur de l’amour et son sceptre sera un rameau d’olivier.
Encens : fumet de l’encens : l’amour de la vérité. « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ». (ps 84)
Myrrhe : accompagner les morts, mais surtout annoncer la résurrection.

Claude Charvet sj