Video du Samedi 21 mars 2020, Lc 18,9-14, par P. Joseph LACRETELLE sj

 

Tout au long de notre itinéraire nous guette un désir sournois d’être parfaits par nous-mêmes, de ne pas avoir à recevoir d’autrui, de ne pas avoir à recevoir de Dieu. Et d’être quelqu’un de parfait, d’être la personne parfaite, d’être la personne qui ne doit sa perfection qu’à elle-même. Et en cela d’être mieux que les autres, et cela de par notre propre effort personnel. Ce désir sournois qui peut nous guetter c’est un idéal dirigé finalement par un désir de perfection personnelle qui s’attribue à soi-même la source et le mérite de ce que l’on pense être la perfection.