Regardez la Soirée d’éthique du mardi 6 octobre 2020 – Prendre soin : le retour du “care”

Prendre soin : le retour du “care(1)

La retransmission sur Bordeaux, de la soirée d’éthique publique du Centre Sèvres du mardi 6 octobre 2020 n’a pu avoir lieu suite à un incident technique bloquant l’émission vers YouTube au niveau du Centres Sèvres.

Vous pouvez télécharger la conférence  en cliquant sur ce lien :

Prendre soin : le Retour du “care”

Cependant, la soirée s’est déroulée sans retransmission

au Centre Louis Beaulieu 145 rue Saint Genès 33000 Bordeaux 

et a pu se poursuivre sans apport parisien, car les intervenants bordelais étaient de grande qualité et complémentaires :

  • Gaëlle de Surgy, directrice adjointe au CHU de Bordeaux,
  • et Hervé Boutineau, généraliste travaillant à SOS médecin et régulateur des flux avec le CHU…

On a appris des tas de choses avec ces deux praticiens …


La prochaine conférence d’éthique publique du Centre Sèvres aura lieu le mardi 3 novembre 2020 et portera sur les élections américaines.

Le débat qui suivra sur Bordeaux sera animé par une professeur de civilisation américaine et une thésarde américaine.


Pour rappel, voici le thème de la conférence du Centre Sèvres du mardi 6 octobre 2020 :  “Prendre soin : le retour du Care”:

La pandémie de Covid-19 a remis en valeur le thème du « care » qui met le « prendre soin » au cœur de la vie relationnelle.

Avec

  • Fabienne BRUGÈRE, philosophe, professeur à l’université Paris 8
  • Bertrand GALICHON, médecin urgentiste, président du Centre catholique des médecins français.

Cette soirée est en partenariat notamment avec la revue Etudes à l’occasion de la sortie du numéro de l’Essentiel Prendre soin. -(Numéro de juillet 2020) et du Hors-série « Utopie virale »

Voici un extrait de l’encyclopédie Universalis au sujet du mot care:

(1) : Depuis quelques années, le care suscite une curiosité et une perplexité motivées entre autres par son nom, un terme anglais laissé non traduit, car impossible à rendre en français par un seul mot, tant il engage de notions variées : celles du soin, du souci, de la proximité, du fait de se sentir concerné, donc d’attitudes ou de dispositions morales (care about, for), mais aussi celles de l’activité et du travail de care (take care). Il semble aussi être défini négativement : I don’t care, ne pas se soucier… Car la première fonction de l’éthique du care est d’attirer l’attention sur un ensemble de phénomènes négligés : en premier lieu une dimension morale, en second lieu – mais l’urgence en apparaît quotidiennement – une dimension pratique, celle des activités de care et du statut des care givers…..