1er dimanche de l’Avent

image_pdf

Dimanche 28 novembre 2021

1er dimanche de l’Avent  – Année C –

Lectures  :    Jr 33,14-16             Ps 24        1Th 3,12-4,2            Lc 21,25-28.34-36

Intro

                   Aujourd’hui 1er dimanche de l’Avent nous inaugurons une nouvelle année liturgique et un nouveau Missel. Pour l’assemblée, les changements sont mineurs. Ils concerneront surtout le je confesse à Dieu et l’Agneau de Dieu, avant la communion. Les diapos projetées devraient nous aider.

Le thème retenu pour l’Avent de cette année est « Chemins d’espérance », au pluriel. Pendant 4 semaines nous entendrons des témoignages d’action et d’engagement qui nous aideront à garder l’espérance et à en vivre.

 

Homélie

     « Restez éveillés et priez en tout temps », « Tenez-vous sur vos gardes ». Clairement, l’évangile choisi par la liturgie d’entrée en Avent nous invite à la vigilance, à la veille, à une attente active.

Comme le font les Juifs du monde entier, nous attendons, nous aussi, chrétiens, celui qui doit venir, « avec puissance et grande gloire ». Certes il est déjà venu. Nous fêterons à Noel la venue dans notre humanité du Fils de Dieu, son Verbe éternel et créateur.

Mais nous l’attendons aussi, nous l’attendons jusqu’à ce qu’il revienne. Comme on aimait à le dire dans les années 70, l’histoire actuelle des hommes se tient, et s’écrit, entre le « déjà là » et le « pas encore » du règne du Christ.

Alors, veillons et travaillons. Imitons Dieu qui, comme le dit Jean Baptiste, « va nettoyer son aire à battre le blé ». Pour accueillir le Seigneur qui vient, mettons de l’ordre dans notre vie et dans notre monde, à la mesure de nos forces et de nos moyens. Profitons de la semaine de prière accompagnée qui vient de s’ouvrir pour notre paroisse. Osons demander, sans crainte, le sacrement de réconciliation.

Et continuons à travailler à l’œuvre de Dieu. Ce ne sont pas les chantiers qui manquent, dans nos communautés chrétiennes comme dans nos cités… Relevons la tête, redressons-nous, relevons nos manches. Tout au long de cet Avent nous entendrons des témoignages portés par des hommes, des femmes, et des enfants qui sont aussi des acteurs d’espérance, comme la communauté de la Maison de Lazare.

Au milieu des fracas médiatiques, épidémiques, sécuritaires et ecclésiaux, ne nous laissons ni sidérer, ni décourager. Refusons de mourir de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde.

Car le Christ qui vient dans le monde vient pour le sauver. Les forces de la mort ne l’emporteront pas. Amen !

Christian Haury sj