Les Bandes dessinées d’un confiné

Les Bandes dessinées d’un confiné

Les planches BD de Tibo Pichot, exposées au fond de l’église Notre Dame des Anges, font également l’objet d’un fascicule.

Voici quelques extraits de l’avant-Propos qui permettront  au visiteur d’entrer plus facilement dans la compréhension de son œuvre et du désir Tibo de partager avec tous son travail.

Dans les faits, tout commença le 1er avril 2020. L’idée de ce recueil ne pointait pas encore son bout du nez. Je cherchais juste le moyen de faire une petite blague à mon épouse, Hélène. D’habitude, j’allais dans un magasin choisir un objet modeste dont mon esprit se saisissait pour imaginer un texte ou une mise en scène qui se voulaient amusants. Mais, le confinement de cette année m’obligea à puiser en dedans de moi afin de pouvoir fêter cette date sans m’appuyer sur une aide matérielle extérieure…

 Je ne devais donc compter que sur mon cerveau et mon ordinateur… La bande dessinée me semblait alors receler assez bien l’esprit farce que je désirais pour l’occasion. (…)

Hélène apprécia ma surprise du 1er avril. (…)

 Ne désavouant nullement ce style d’expression, je décidai de poursuivre dans cette voie en honorant par une mini bande dessinée chaque fête religieuse ou nationale qui se présenta durant le confinement strict : Pâques, le 1er mai, le 8 mai.

 Dans cette continuité, il me sembla intéressant de réfléchir, de me questionner sur le 11 mai, date du déconfinement de la France.

 De cela, découla mon envie d’être un témoin, parmi tant d’autres, de cette période atypique en faisant passer mes ressentis dans des phylactères afin sans doute de tenter de prendre du recul sur les évènements : j’évoquai l’arrivée du confinement, les parents-profs(…), l’évasion “mentale”, les masques… (…) 

En vous partageant ces pages, je tiens vraiment à vous souhaiter de bons sourires et une agréable réflexion en votre fort intérieur… puis avec votre entourage (car c’est bien le partage qui cimente la communauté humaine).

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Tibo PICHOT.

 

Titres des planches exposées

  • Confinement, quand tu nous tiens…
  • Le 1er avril confiné.
  • Un confinement pascal.
  • Les parents confinés.
  • Le 1er mai confiné.
  • Le 8 mai confiné.
  • L’évasion dans le confinement.
  • Le 11 mai déconfiné.
  • Les masques.

Cliquez pour avoir un aperçu en ligne de l’exposition