Vœux pour le nouvel an 2021 du Père Ashok Bodhana

image_pdf

Vœux pour le nouvel an 2021 du Père Ashok Bodhana

Sur une page facebook, j’ai vu une image avec cette phrase, « L’année 2020 a été très rapide, Janvier, Février, Corona et Décembre ». Pour résumer 2020, certains journaux ont mis en relief un vocabulaire comme, « le confinement, le masque, l’attestation, le gel hydroalcoolique, la distanciation, le télétravail, le couvre-feu etc… ». On se demande souvent, comment puis-je être heureux quand j’ai perdu un être cher comme mon père, ma mère ou mon ami ? Comment puis-je être heureux quand mon mariage bien préparé a été annulé à cause de la situation sanitaire ? Comment puis-je être heureux quand j’ai perdu mon travail et qu’on m’a licencié de manière injuste ? Comment puis-je être heureux avec la maladie, ma santé fragile ? Comment puis-je être heureux quand mon entourage me fait des remarques négatives et des critiques insupportables ? Comment puis-je être heureux dans ma solitude quand personne ne pense à moi ? Comment puis-je être heureux avec la séparation d’un conjoint ou d’un ami ? Comment puis-je être heureux quand je ne discerne pas mon avenir de manière claire ? Comment puis-je être heureux quand je ne vois que des drames dans les journaux ?

Notre joie est bien souvent la première cible de Satan, car il sait qu’elle est comme l’essence, le carburant spirituel et émotionnel qui nous fait avancer. Pour rester dans la joie, il nous faut une attitude de gratitude, un cœur reconnaissant qui se focalise sur ce que l’on a déjà. Comme le dit Saint Paul, « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance » (1 Th 5, 16-18).

Si nous prenons quelques instants de silence et voyons de près notre vie, nous pouvons toujours voir la présence de Dieu même au milieu des épreuves que nous traversons. Rendons grâce au Seigneur pour la générosité de nos médecins, de nos soignants qui se mettent au service des autres en acceptant de prendre des risques pour eux-mêmes, pour tous les travailleurs humbles et habituellement invisibles sans lesquels l’hôpital ne fonctionnerait pas, pour la quantité d’initiatives bénévoles, individuelles ou collectives apportant une aide précieuse et souvent discrète.
Rendons grâce au Seigneur pour les initiatives caritatives et solidaires que nous avons prises dans notre secteur pastoral. Remercions Dieu pour toutes les activités et les animations pastorales que nous avons réalisées sur les applications comme zoom, google meet, etc pour rester en communion fraternelle. Rendons grâce pour toutes celles et ceux qui se sont rendus disponibles et généreux. Remercions les pour leur contribution à tous les niveaux, au service de nos églises du secteur de Notre Dame des Anges.

En entrant dans l’année 2021, faisons un lâcher-prise. Ne cherchons pas à critiquer, à blâmer ou à changer ce que nous ne pouvons changer. Ne restons pas enfermés dans le passé, dans nos regrets, dans nos blessures mais regardons devant. Ne passons pas à côté de la vie. Tournons plutôt une page nouvelle. Par-dessus tout, approchons-nous de Dieu et demandons-Lui ce que nous désirons pour cette année. Pleins d’espérance et de confiance et avec un esprit de gratitude, nous pouvons toujours aller de l’avant quelles que soient les tempêtes que nous affrontons. Rappelons-nous que « si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Rm 8, 31).

Avec toute l’équipe d’animation pastorale et l’équipe des prêtres, je vous souhaite une excellente heureuse, sainte et douce année 2021, avec plein de bénédictions !

Que Dieu vous accompagne.

Ashok BODHANA sj