2ème dimanche du temps ordinaire

Homélie 2ème dimanche ordinaire – Année A – 15 Janvier 2017

                    La messe était animée par l’Association Frères qui assure un lien avec les chrétiens de Pikine, au Sénégal. Étaient présents sœur Monika Pagatele, du dispensaire de Pikine et de Claude Ferreira, le correspondant sénégalais de l’association « Frères ».

                    Homélie en deux parties :

                    Je voudrais seulement souligner l’importance du témoignage de Jean Baptiste et laisser la parole à Claude Ferreira, natif de Pikine, pour qu’il donne aussi son témoignage, la messe de ce dimanche étant animée par « Pikine ».

                    Jean Baptiste baptise le long du Jourdain ; les foules affluent, venant de partout ; il voit Jésus venir au milieu de la foule et utilise l’expression que nous reprenons à chaque eucharistie avant de communier :  » Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde » Cela fait référence à deux images :

                    d’une part l’agneau pascal de la sortie d’Egypte : l’agneau est sacrifié, son sang marque le haut de la porte où les hébreux sont rassemblés pour manger la Pâque : leur vie est sauvée, ils pourront partir et passer la Mer Rouge.

                    d’autre part, c’est l’image du serviteur souffrant qui prend sur lui les péchés de la multitude et s’offre comme un agneau, mourant pour enlever le péché du monde…

                    En désignant ainsi Jésus, et souvent l’iconographie présente Jean Baptiste le doigt levé vers Jésus, Jean a terminé sa mission : il est venu annoncer Jésus, dans son incarnation, sa mort et sa résurrection. Il peut laisser toute la place à Jésus. Mais il se passe alors quelque chose que nul n’avait jamais vu et entendu et dont il témoigne avec force :  » J’ai vu l’Esprit, tel une colombe, descendre du ciel et demeurer sur lui. « . Ce n’est plus seulement Jésus, fils de Marie, charpentier à Nazareth, qui vient dans la foule se faire baptiser dans l’eau. Celui qui m’a donné la mission de le désigner me confirme que  » l’Esprit descend sur lui, demeure en lui « . C’est ce que je vois, ce que j’atteste, ce dont je suis témoin. » Il est le fils de Dieu. Il baptise dans l’Esprit « . C’est le baptême de filiation qu’il nous donne et que nous recevons. Jésus, fils de Dieu, s’est fait homme pour que nous devenions fils de Dieu nous aussi. Voilà le témoignage de Jean Baptiste. Voilà ce que nous croyons en recevant le baptême. Nous sommes les enfants bien-aimés du Père. Nous sommes toute sa joie… Voilà ce qui se passe quand nous descendons dans le baptistère, quand nous versons de l’eau sur la tête des enfants ou des adultes en disant : « je te baptise au nom du Père , du Fils et du Saint Esprit ». Nous devenons Fils de Dieu ou Fille de Dieu. Nous en sommes témoins. Et rien ne pourra nous séparer de l’amour paternel de Dieu.

                    Mais nous avons souvent du mal à témoigner de notre filiation divine, parce que nous avons peur du regard des autres, de l’indifférence des autres, ou nous doutons que Dieu demeure en nous. Nous pouvons alors chercher des témoins qui vivent avec bonheur l’évidence de la foi. Notre parrainage avec des chrétiens de Pikine peut nous conforter dans la foi. Claude, je te passe la parole. Viens en aide à notre peu de foi.

Claude Charvet sj

Participation de Claude Ferreira :

                    Un rappel au préalable pour dire que les chrétiens représentent 5% de la population, les 95% autres étant à majorité musulmane.

                    Nous avons parmi nous la Sr Monika qui a traversé des continents pour mettre sa vie au service de la population de Pikine et ceci depuis une dizaine d’années dans l’un de nos deux dispensaires qui reçoit une majorité de musulmans.

                    La déclaration de Jean Baptiste  » Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde m’amène à témoigner devant vous comment la communauté sénégalaise et celle de Pikine, en particulier, la vit. Je pense que pour nous il est plus aisé pour la simple raison que  » L’existence de Dieu est une ÉVIDENCE et la venue de Jésus une RÉALITÉ « . On ne se pose pas des questions. Compte-tenu de notre culture, moins intellectuelle, nous essayons de voir concrètement dans le dialogue de vie les signes que nous donne JÉSUS.

                    Ce jumelage Bordeaux / Pikine à travers les échanges, surtout le soutien, la générosité des paroissiens du secteur de ND des Anges envers Pikine montre que Jésus, comme pour Paul, a mis dans le cœur de ces derniers l’AMOUR nécessaire pour répondre oui à son appel. Ces paroissiens de l’association « FRÈRES » de N.D des Anges dont certains, en plus de leurs contributions financières, donnent de leur temps, de leur vie de famille, de leurs vacances, se rendent à Pikine à leurs propres frais pour nous apporter leurs compétences, leur dévouement et surtout cet « Amour du Prochain  » qu’ils portent en bandoulière. Tous ces actes-là relèvent du summum du devoir de chacun d’entre nous.

                    Grâce à vous, l’EGLISE continue d’être présente au Sénégal ; cela se traduit aussi dans l’enseignement, la santé et le social. Cette présence concrète que vous soutenez est un apport considérable pour nous, population de Pikine, dans l’expression, la manifestation de notre foi sans peur, sans avoir honte d’être jugés « ringards » , de témoigner que

CHRIST est bien là, il est VIVANT « 

                    Je fais ce témoignage pour dire merci au SEIGNEUR et à vous paroissiens du secteur de N.D des Anges, tout en vous disant encore que nous avons et nous aurons toujours besoin de vous car c’est ensemble que nous pourrons témoigner de ce DIEU d’AMOUR qui nous a donné son fils JÉSUS. Agissons ensemble et chacun à hauteur de ce qu’il peut apporter.

                    Encore un grand merci à toute la paroisse et à l’association « FRÈRES  » qui se dévoue à consolider et faire fructifier ces liens.