5ème dimanche de Pâques

Homélie: Dimanche 5ème dimanche de Pâques- année C – 19 mai 2019

Lectures :  Ac 14, 21b-27    Ps144    Ap 21,1-5a     Jn 13,31-33a.34-35

 

                       Ce court extrait du chapitre 13 de Jean nous oblige à tenir ensemble une longue contemplation de Jésus lié à son Père et une foi intense en son Esprit pour aimer comme il nous a aimés.


                       La contemplation de Jésus commence au moment où Judas quitte le Cénacle et part dans la nuit noire de la trahison. Les apôtres vont assister impuissants à la Passion et à la Mort du Christ : c’est un moment d’horreur qui traumatise chacun : Pierre renie, tous s’enfuient, Thomas ne peut supporter la trace des clous dans les mains et le coup de lance dans le côté, Jean reste au pied la croix et reçoit Marie comme mère sans trop savoir ce que cela veut dire…En fait, après coup, Jean comprend que dans, ces évènements, Jésus révèle jusqu’où va l’amour du Père pour nous : Jésus trahi, abandonné de tous, persécuté, persiste, seul contre tous, à n’être qu’amour, bienveillance, pardon; il révèle au monde jusqu’où va l’amour du Père, sans limite, infini … C’est cela la gloire du Fils de l’homme et Dieu est glorifié en lui. C’est la victoire définitive de Dieu sur la mort et l’introduction de toute l’humanité dans l’amour de Dieu avec la façon dont meurt Jésus. Ceux qui contemplent ce mystère de l’amour fou de Dieu deviennent capables d’aimer comme lui à leur tour… Car Jésus lie bien les deux choses : il dit « maintenant je vais révéler au monde jusqu’où va l’amour du Père » et « maintenant je vous donne un commandement nouveau, c’est de vous aimer de la même manière ». Maintenant vous en serez capables parce que vous puiserez en moi mon propre amour.
                      

                       Nous sommes invités à un acte de foi intense et Marion et Jean qui vont faire leur première communion, en sont des signes étonnants aujourd’hui : croire que l’Esprit d’amour de Jésus les habite et qu’ils peuvent aimer vraiment comme lui, au point d’être prêts à donner leur vie, en refusant toute puissance, toute domination, toute violence; ils sont prêts à se laisser complètement guider par son Esprit; Ils nous invitent à croire qu’ils ont désormais des capacités d’amour insoupçonnées, qu’il leur devient possible « d’aimer comme Jésus » parce que c’est son Esprit qui agit en eux, en nous. Si nous sommes ses disciples, si nous écoutons sa Parole, si nous avons le goût de recevoir son Corps régulièrement, alors c’est son Esprit qui nous donne cette liberté et cette joie d’aimer comme Jésus aime… Alors nous pouvons comprendre la phrase un peu mystérieuse : »tous reconnaitront que vous êtes mes disciples si vous avez de l’amour les uns pour les autres ». Bien plus qu’un commandement nouveau qui nous est donné, c’est un constat : si nous sommes réellement ses disciples, c’est son propre Esprit qui dicte nos comportements… Autrement dit, Dieu sait que l’amour au jour le jour est difficile, c’est presque un miracle… Et bien si nous y parvenons dans nos communautés chrétiennes, dans notre travail, dans nos relations familiales ou amicales, alors le monde sera bien obligé d’admettre cette évidence que l’Esprit du Christ agit en nous, en Marion et Jean. Laissons-nous habiter par cet Esprit du Christ… pour aimer comme lui.

Claude Charvet sj