4ème dimanche de l’Avent

Dimanche 20 Décembre – 4ème dimanche de l’Avent — Année B

Lectures  : 2 S 7,1-5.8b-12.14a.16      Ps 88           Rm 16,25-27                   Lc 1,26-38

Feuille de chants Messe 20 décembre 2020

Cliquez pour voir la retransmission de la messe de 11h à Notre Dame des Anges

Introduction
Chers frères et sœurs, nous sommes au 4e dimanche de l’Avent. Dans à peine quatre jours nous fêtons Noël. Rappelons-nous que Noël n’est pas uniquement un temps de retrouvailles et de réveillon dans nos familles. C’est surtout une rencontre avec Dieu qui doit naître dans nos cœurs. Au début de cette eucharistique demandons pardon au Seigneur pour les moments où nous avons raté nos rendez-vous avec lui. Rappelons-nous des moments où nous n’avons pas été attentifs à l’arrivée de Dieu, à sa présence dans nos cœurs à cause de nos distractions et de la négligence de notre prière.

Homélie :

Rêve de l’homme et rêve de Dieu
L’autre jour, j’avais envie de savoir quels étaient les rêves de nos paroissiens pour ce Noël. Je suis allé devant les trois grandes affiches de l’Avent que nous avons faites et j’ai commencé à lire les post-its sur le panneau intitulé « Un rêve pour Noël ». Certains d’entre vous rêvent de rejoindre leurs familles, de se réunir et de se réjouir avec les uns les autres pour bien fêter Noël. C’est un moment de retrouvailles. D’autres rêvent de se rassembler dans nos églises pour fêter Noël. Comme vous le savez, avec la situation sanitaire et la pandémie, cette année n’est ni conseillée ni propice pour de grandes réunions. Quoi qu’il en soit, le point important à retenir c’est que personne n’aime faire des fêtes seul, sans inviter la famille et les amis.
Par ailleurs, dans la première lecture, le roi David avait un rêve, un projet pour Dieu. Il voulait construire une maison pour Dieu parce qu’il se dit, « j’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile » (2 S 7, 2). Mais Dieu avait encore un plus grand rêve, projet que David. Dieu ne s’intéressait pas à la maison en pierres et en briques de David. Il ne se souciait pas des bâtiments et des structures mais des personnes. Dieu voulait bâtir une maison durable et stable pour son peuple par l’intermédiaire de la famille, de la dynastie de David. Autrement dit, Dieu n’a pas envie d’habiter une maison ou un temple de pierre grandiose mais il désire d’habiter les cœurs de ses fidèles à travers son fils, Jésus-Christ, l’Emmanuel, Dieu avec nous. Dieu veut faire sa demeure parmi son peuple. De fait, Dieu fait une promesse à David qui sera accomplie avec l’annonciation de l’Ange Gabriel à Marie dans l’évangile d’aujourd’hui.

Rencontre et Révélation de Dieu
Ensuite, remarquons que cette promesse ou cette révélation, passe surtout par la rencontre avec l’autre. Cet autre dans le cas de David est le prophète Nathan et pour Marie, l’ange Gabriel. Dieu nous envoie les autres, c’est-à-dire, ses messagers pour nous révéler ses promesses. Ceci étant, le roi David et Marie méritent vraiment notre attention. Au départ ce sont des personnes simples, inconnues, insignifiantes pour le monde de leur époque. Personne ne les connaissait. David n’était qu’un simple berger en train de paître ses brebis dans des champs. Marie était une jeune paysanne et une humble villageoise. Mais les deux ont quelque chose en commun. Les deux ont trouvé la faveur de Dieu. Il s’agit de leur relation intime et profonde avec Dieu. Lorsqu’on est proche de Dieu à travers notre vie de prière, Il nous envoie ses messagers. Il se révèle et partage ses projets et promesses dans nos vies.
Chers frères et sœurs, en ce temps de l’Avent, ce qui compte le plus pour nous c’est de rencontrer Dieu comme Marie et David. De fait, Dieu essaie de se communiquer à nous à travers les autres, à travers différents évènements et expériences. Dieu nous envoie des messages, des sms, des mails chaque jour. Si nous n’avons pas un esprit de recueillement comme Marie, les messages de Dieu risquent de partir dans la boite des spams. Autrement dit, nous échappons à tous ses projets à cause de nos distractions. Comme nous sommes tout proche de Noël préparons nous spirituellement pour mettre Dieu dans nos cœurs.

Relation de confiance en Dieu
Enfin, notons que répondre à la révélation ou à la promesse de Dieu n’est pas aussi facile que nous croyons. Quand l’ange Gabriel annonce la naissance de Jésus, Marie entend quelque chose qui dépasse les capacités humaines. Elle demande tout simplement, « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » De fait, sa question n’est pas motivée par le doute ou le scepticisme mais par l’émerveillement. Même si sur le coup, elle ne comprend pas, elle entend vraiment la Parole et fait confiance. Avant de porter Jésus dans son corps, Marie l’a porté dans son cœur. C’est pourquoi elle a pu dire : « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole ». Cette attitude de Marie mérite notre attention parce que souvent nous essayons de tout clarifier et de comprendre avant de nous engager dans une mission. En revanche, Marie prend conscience que Dieu réalise l’impossible à travers ce qui est simple. Autrement dit, rien n’est impossible à Dieu. Si certains d’entre nous, traversent un temps difficile, des épreuves qui ont l’air insurmontables, ne perdons pas le courage et l’espérance. Il faut tout simplement faire confiance à Dieu qui fait son œuvre en nous et à travers nous.
Chers frères et sœurs, en ce temps de l’Avent faisons confiance à Dieu. Laissons Dieu construire nos maisons, nos vies. Laissons Dieu habiter nos cœurs. Restons à l’écoute de Dieu. Enfin, demandons la grâce de goûter la présence de Dieu et de le rencontrer de manière personnelle et intime comme Marie et David. Amen.

Ashok BODHANA s.j.