4ème dimanche de l’Avent

Homélie du 4ème dimanche de l’Avent – Année B – 24 décembre 2017

Lectures :    2S 7.1-5.8b-12.14a.16     Ps 88     Lc 1.67-79

                    Il est rare d’avoir un tel accomplissement entre la prophétie de Nathan et sa réalisation, 1000 ans plus tard, avec Joseph et Marie. David était vraiment un homme selon le cœur de Dieu, ayant établi le Royaume de Judas et d’Israël, vivant en paix avec ses ennemis, voulant construire à Dieu le temple qui montre que le peuple de l’alliance tient tout de Dieu et veut rendre gloire à Dieu. Ce désir puissant de David, Dieu ne va pas en vouloir car le projet de Dieu est bien d’être toujours avec David, en ayant une descendance royale : Dieu donne tout à David et annonce que dans sa lignée il aura un successeur, un fils qui pourra appeler Dieu Papa et Dieu sera comblé de devenir un Père plein d’amour et de vérité. Voilà la promesse faite par Dieu à David. Non pas un temple à bâtir, mais une descendance filiale, une royauté durable… Cette promesse de Dieu à David va mettre 1000 ans pour s’accomplir : certes, pour Dieu, 1000 ans sont comme un jour… Mais le promesse de Dieu reste toujours valable : ce qu’il dit, il le fait…

                    C’est dans le petit reste des croyants en Israël, dominé par l’occupation romaine, que vont surgir des hommes et des femmes disponibles pour réaliser la décision de Dieu. Dans la lignée de David, c’est Joseph qui vient croire que Dieu a besoin de lui. Ses projets de mariage avec Marie sont beaux, même s’il lui est demandé d’avoir une foi à la hauteur de celle d’Abraham et de David : c’est Dieu qui donne la vie, c’est l’Esprit Saint qui rend fécond. La promesse de Dieu se réalise, aussi, grâce à Marie : même si toute jeune fille d’Israël désire devenir la mère du Messie, cela bouleverse ses projets de vie avec Joseph. L’annonciation, que nous ré-entendons pour la 10° fois peut-être cette année, reprend presque tous les points de la prophétie de Nathan : il sera un Fils du Très Haut, il aura le trône de David, il règnera sans fin sur la maison de Jacob. C’est vraiment la réalisation de la promesse de Dieu. Marie peut-elle être celle qui réalise la décision de Dieu alors qu’elle a décidé de se marier avec Joseph ? L’ange donne alors deux éléments décisifs :

                      – L’Esprit Saint demeure en toi et fera naître un Fils à Dieu qui désire tellement être Père.

                    – Élisabeth, la vieille parente, attend un enfant, Jean Baptiste, dont la mission sera d’annoncer le Messie qui va naître de toi. Car rien n’est impossible à Dieu… On dirait que le projet de Dieu, la décision de devenir homme avec Jésus, dépend totalement de la réponse de Marie… C’est fou de voir la confiance que Dieu met en Marie et Joseph.

                    Marie dit « oui », Joseph prend Marie chez lui… Dieu entre dans l’humanité. La face du monde est changée… Nous avons à apprendre de Marie et Joseph les réponses de foi aux projets de Dieu d’être avec les hommes aujourd’hui. Quand nous disons : Amen à la consécration, à la communion, nous nous inscrivons dans cette lignée de Marie et Joseph qui deviennent partenaires de Dieu, cet amen qui permet aux hommes de réaliser qu’ils sont les fils bien-aimés du Père et qu’ils sont la joie du Père. C’est ce que nous le fêterons, cette nuit, dans la naissance de Jésus.

Claude Charvet, sj