Lettre du Père Ashok Bodhana- 3 novembre 2020

Lettre du Père Ashok Bodhana – 3 novembre 2020

Chers Paroissiens,

Permettez-moi de vous relater cette anecdote. Un milliardaire avait un fils unique. Quand il fut sur son lit de mort, il l’appela et lui dit : « Mon cher fils, toutes mes richesses sont à toi. Mais si un jour tu perds toute cette fortune et que tu traverses des épreuves financières insurmontables, si tu as besoin d’aide, voilà cette grande boite en fer qu’à ce moment-là, tu devras ouvrir. Cela t’aidera certainement ». Après la mort du milliardaire, son fils investit de grosses sommes d’argent dans son entreprise. Mais au bout d’un certain temps, son entreprise, hélas, fit faillite et croula sous des dettes colossales. Le jeune homme s’effondra et tomba dans une dépression profonde. Alors, il se souvint de la boite en fer donnée par son père. Avec impatience, il l’ouvrit, pensant qu’elle contenait un trésor. A sa grande surprise, il ne trouva qu’un petit morceau de papier sur lequel était écrit : « Mon cher fils, même si tu perds tout, argent, célébrité, famille, amis, santé, ne perds jamais l’espoir ».

Peut-être, connaissons-nous ce fameux proverbe, « Ne perds jamais espoir, on ne sait jamais ce que demain peut t’apporter ». Tout ce que nous traversons en ce moment : la crise sanitaire, les violences dues au terrorisme, aux persécutions, aux discriminations etc… peut provoquer en nous plusieurs types de réactions et de sentiments. Certains sont peut-être tristes, inquiets, angoissés face à l’avenir. D’autres, sont en colère de ne pas avoir maitrisé les évènements qui nous arrivent. D’autres encore, semblent indifférents ou se sentent un peu perdus.

Quoiqu’il en soit, vivons ces temps difficiles sans jamais perdre l’espoir de jours meilleurs. Comme dit Paul, « soyez joyeux dans l’espérance, patients dans la détresse, persévérants dans la prière » (Rm 12, 12). Ne démissionnons pas devant les épreuves. Quelles que soient les circonstances, en conservant l’espoir et les yeux fixés sur Dieu, nous pouvons affronter n’importe quelle tempête.

Sachez que pendant ce re-confinement, pour établir plus de communion et de communication avec vous, notre secteur pastoral vous offre une aide spirituelle en ligne.

  • Du mardi au samedi, la communauté jésuite offrira des méditations quotidiennes sur la chaine YouTube : « ndanges33. fr Évangile du jour »
  • Les célébrations dominicales de la parole  seront diffusées en direct chaque dimanche à 11h sur notre chaine YouTube : « ndanges33. fr Évangile du jour »
  • Vous pouvez nous envoyer des intentions de prières chaque jour à l’adresse électronique : intentionsdeprieresnda@gmail.com . Celles-ci seront prises en compte par la communauté jésuite mais ne seront pas publiées pour respecter la discrétion.
  • Si vous souhaitez recevoir les infos de notre secteur pastoral dans votre messagerie, inscrivez-vous à la newsletter de https://ndanges33.fr/je-mabonne-a-la-newsletter/
  • Déjà plusieurs équipes pastorales et des groupes de jeunes continuent leurs activités par Zoom et Google Meet etc. Bravo ! Si vous voulez faire des annonces vous pouvez le faire à l’adresse électronique : redaction@ndanges33.fr. Celles-ci seront alors publiées sur le site et dans la newsletter. Ceux qui n’ont pas d’accès à internet, vous pouvez toujours laisser un message sur le numéro téléphone de la paroisse : 05 56 96 76 27 .
  • En cette période de pandémie et de violence, je vous encourage à rester vigilants, prudents et communautairement à être bienveillants, solidaires et fraternels en pensant aux gens en difficulté, seuls, isolés et dans le besoin. N’hésitez pas à vous rapprocher des associations de solidarité locales, confessionnelles ou non, qui mettent en place des initiatives de soutien et de solidarité adaptées à ce temps de confinement et qui sont à la recherche de bénévoles[i]. N’hésitez pas non plus à signaler ces initiatives par téléphone au 05 56 96 76 27 ou à l’adresse redaction@ndanges33.fr. Celles-ci seront également publiées sur le site et dans la newsletter.

Enfin, n’oublions jamais de nous appuyer sur Dieu. « Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure » (Ps 23, 4).

Fraternellement,

Ashok BODHANA sj

[i] Sur le site « jeparticipe.bordeaux.fr » une rubrique est entièrement dédiée à l’entraide covid-19.