Fête de l’Ascension

image_pdf

Fête de l’Ascension – année C – 26 mai 2022

Lectures :    Ac 1,1-11      Ps 46       Ep 1,17-23 ou He 9,24-28              Lc 24,46-63

Homélie

Comme le temps passe ! Pâques est encore tout proche, mais voici avec ce jour de l’Ascension du Seigneur que le temps de l’Eglise s’annonce…

Il est très rare, qu’au cours d’une messe, les deux lectures nous parlent d’un même évènement. C’est le cas aujourd’hui. Les Actes des apôtres et l’Evangile nous rapportent deux versions de la manière dont Jésus ressuscité s’est séparé de ses disciples. L’Evangile nous présente l’Ascension comme la conclusion de la vie et de l’activité du Christ sur la Terre avant qu’il ne soit emporté aux cieux par une action du Père. Les Actes des Apôtres nous montrent l’Ascension du Seigneur comme le commencement du temps des témoins. Mais dans les deux versions, les disciples reçoivent une promesse et une mission :

« Vous allez recevoir une force quand le Saint Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre »

Témoins de quoi ? Témoins du Christ et de son message de grâce :

« Il est écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. A vous d’en être les témoins »

Avec saint Luc nous sommes au plus près des premières formulations de la foi chrétienne, des premières « confessions de foi ». Luc est un évangéliste, pas un apôtre. C’est un chrétien de deuxième génération, qui a reçu la bonne nouvelle du salut en Jésus par tradition, par transmission. Saint Luc nous ressemble, à nous de lui ressembler !

Un mot encore. Je vous invite à être très attentifs lors de la lecture de la Préface de cette messe. Parlant du Christ, elle dit ceci : « Il ne s’évade pas de notre condition humaine, mais en entrant le premier dans le Royaume, il donne aux membres de son corps l’espérance de le rejoindre un jour » Dans la joie de Pâques, dans l’attente de la Pentecôte, vivons de cette espérance !

Christian Haury sj