Sondage sur l’utilisation des moyens audio visuels à Notre Dame des Anges

image_pdf

Pourquoi un tel sondage ?

Cliquer ici pour imprimer la présentation du sondage sur l’audio visuel 

Si vous l’avez déjà lue, cliquer ici pour aller directement au sondage

Depuis mars 2020, en réponse à la crise sanitaire qui privait les chrétiens de se rassembler et à l’exemple du pape François, de nombreuses paroisses de France et du monde entier ont mis à profit les nouvelles technologies de la communication pour amplifier le mouvement qui utilisait déjà le « numérique » dans le cadre de sa mission d’évangélisation.  Après cette année d’expérience liée à la pandémie, l’Église engage une réflexion à tous les niveaux pour tirer les fruits positifs des dernières initiatives -multiples et variées- et pour en mesurer les limites.

Comme d’autres paroisses du diocèse, Notre Dame des Anges a choisi de diffuser sur son site et/ou sur YouTube un certain nombre d’initiatives dont les méditations quotidiennes assurées par la communauté jésuite durant le confinement strict et les messes dominicales.

Cela a pu se faire grâce à l’engagement remarquable et généreux en temps et en investissement financier de paroissiens compétents dans ce domaine que je tiens à remercier tout particulièrement en mon nom et au nom de la communauté paroissiale.

A partir de ce que nous avons vécu concrètement, je souhaite recueillir les impressions, les souhaits, mais aussi les remarques et les idées du plus grand nombre de paroissiens (toutes générations confondues) dans la perspective de progresser dans l’usage des nouveaux médias (site, newsletter, YouTube etc.) pour la mission d’évangélisation confiée à notre communauté paroissiale.

Pourquoi  filmer et diffuser des messes ?

D’abord, ce fut une réponse à la crise sanitaire. Pendant celle-ci, et notamment pendant les confinements du printemps et de l’automne 2020, les messes ont été filmées pour que la communauté paroissiale puisse bénéficier des célébrations, à distance. Depuis, les messes sont diffusées via la chaîne YouTube de Notre Dame des Anges : https://www.youtube.com/c/ndanges33  dans le respect du droit à l’image, tel que défini par la loi. Celle-ci, dans le cadre des rassemblements cultuels, demande à ce que toute personne ne voulant pas être filmée, puisse occuper une place hors champ caméra.

Une équipe de grands collégiens s’est constituée spontanément sous la houlette de Vincent Prêtet. Du matériel a été mis à disposition de la paroisse pour filmer les célébrations à certaines occasions et les diffuser.

Depuis mars 2020, 18 messes ont été filmées en direct. Chaque messe rediffusée a été vue de très nombreuses fois sur la chaîne avec des pics à 80 vues simultanées lors du direct.

Générer de nouveaux contenus numériques ?

Forte de l’expérience acquise pendant le confinement, la paroisse pourrait « améliorer et étendre l’usage de ses moyens audio-visuels » comme le recommande le diocèse dans les conclusions du synode. Cela favoriserait une pastorale plus incarnée dans le monde d’aujourd’hui et serait une aide pour rejoindre les jeunes, à l’aise avec les nouvelles technologies, et aussi ceux qui vivent aux périphéries.

Pour ce faire, deux préalables sont nécessaires :

 AMELIORER LE SON DANS L’EGLISE

Faire en sorte que la grande amélioration apportée par le matériel audio spécifique utilisé pour la prise de son des vidéos puisse demeurer en permanence. Ultérieurement, les hauts parleurs de l’église pourront être remplacés par un système plus moderne et moins diffus.  Deux bonnes nouvelles pour les paroissiens malentendants !

CONSTITUER ET FORMER UNE ÉQUIPE « AUDIO-VISUEL »

Pour commencer, il s’agirait de former un groupe intergénérationnel dans lequel les jeunes auront une véritable place, constitué de 5 à 10 membres, de sorte qu’un roulement puisse s’installer permettant la régularité et la durabilité des activités audio visuelles.

Une première formation pourrait être proposée pendant la deuxième semaine des vacances de Pâques avec une partie technique et pratique (découverte du maniement de la caméra, de la prise de son, des effets etc.) et une partie réflexive, telle que comprendre la structure d’une messe et de ses temps forts, découvrir et apprendre à restituer la beauté de la gestuelle liturgique par la prise de vue et par l’optimisation de la prise de son.

Les jeunes ont montré leur créativité et leur agilité à manier leurs smartphones pour poursuivre leurs rencontres et activités d’aumônerie pendant les deux confinements. Nul doute que par la suite, ils sauront mettre leur intérêt et leurs compétences au service d’autres secteurs de la paroisse.

Merci à tous ceux qui répondront en ligne à ce sondage. Seuls, ceux qui n’accèdent pas à Internet pourront utiliser la version papier qui leur sera distribuée. Merci de retourner vos réponses avant le 22 mars.

Fraternellement.

Père Ashok s.j.

Cliquer ici pour répondre au sondage